Aller au contenu

Intelligence artificielle : préparez-vous, le monde est en train de changer, c’est dingue !

green and yellow light streaks
Temps de lecture : 4 minutes

Svp, lisez attentivement le texte suivant :

Nous argumentons donc que l’intelligence est profondément ancrée dans le Soin, et que le Soin peut servir de pont entre les domaines de l’informatique, de la science cognitive et de la philosophie bouddhiste. Nous croyons que ce cadre nous aide à mieux comprendre l’intelligence, et en outre, suggère des moyens de concevoir et de développer de meilleures intelligences artificielles. Enfin, nous argumentons qu’il peut nous fournir un puissant outil pour atteindre un niveau plus élevé d’intelligence individuelle et collective, en mettant l’accent sur le soin des autres comme moteur de l’intelligence.

Ce texte est la traduction du résumé de l’introduction par une IA de cet article : Biology, Buddhism, and AI: Care as the Driver of Intelligence.

Si vous êtes anglophone, lisez et faites-vous votre propre opinion (sinon, attendez le prochain article, je vais publier les détails).

Permettez que je me lâche un peu sur le ton…

Putain, mais c’est totalement dingue.

Vous n’avez peut-être pas saisi l’ampleur de ce que j’ai dit : c’est un résumé. Faire un résumé, c’est très difficile… et très utile.

J’ai pris une publication scientifique sur un sujet bien pêchu. Je suis allé sur le “bac à sable” de GPT-3, l’IA en pointe du moment, je lui ai demandé un résumé de l’introduction. Pour des textes plus longs, il faut payer (pas très cher, mais là, je voulais juste faire un petit test pour voir). J’ai lu le résumé et je me suis “non … c’est pas possible …”. Et puis, j’ai traduit le résumé et le texte original en français. Vous avez le résultat sous les yeux. Ça tient la route, c’est même mieux que ce que j’aurais pu faire. C’est vraiment un très bon résultat. En fait, c’est dingue. Il n’y a pas d’autres mots.

Vous ne croyez pas ? allez faire le test par vous-même avec le texte de votre choix. Vous avez droit à 4000 tokens, soit environ 2 pages de texte.

Là, il se passe un truc gigantesque avec GPT-3, sachant que dans quelques mois, ça sera encore plus performant et que GPT-3 sera une antiquité dans 2 ou 3 ans. Les choses vont très très vite. GPT-2 est sorti en 2019, GPT-3 en 2020. La fondation Open-AI date de 2015. Vous réalisez à quelle vitesse les choses sont en train de changer ?

J’ai posé le décor, mais maintenant passons au plat de résistance.

Quelle IA pour demain ?

Je suis allé faire le test de GPT-3 parce que hier soir, j’ai regardé une émission sur YT. je voulais voir par moi-même ce que racontait Jim Keller, une légende chez les informaticiens. Il travaille à la conception des micro-processeurs, le coeur de nos ordinateurs.

Dans ce débat, Jim Keller donne la réplique à Pageau et Peterson sur les dangers de l’IA. Si vous comprenez l’anglais, franchement, ça vaut le coup. Sinon, ben GPT-3 résumera et traduira ça pour vous … d’ici 5 à 10 ans max, dans votre téléphone.

Keller dit beaucoup de choses très pertinentes et très importantes, mais je ne peux pas parler de tout, alors je choisis de mettre l’emphase sur cette prédiction

D’après Keller d’ici 5 à 10 ans, nos téléphones auront la puissance de calcul suffisante pour avoir une IA personnelle de type GPT-3 comme “assistant” sur notre téléphone.

Pour le moment, je suis allé vérifier les caractéristiques techniques, en effet, pas moyen de faire tourner GPT-3 sur votre ordinateur, il faut des super-calculateurs, mais … on n’est pas tellement loin non plus de la puissance nécessaire pour le faire. Vu les progrès dans le domaine, en effet, d’ici 5 à 10 ans, vous aurez GPT-5 ou GPT-8 dans votre poche.

Et ça va absolument tout changer

Croyez-moi, je ne fais pas dans l’hyperbole. Internet a bouleversé nos sociétés, mais ce n’est rien face à ce qui s’en vient avec l’IA.

Vous aurez le pire et le meilleur avec ces IA. Vous pourrez leur soumettre 100 articles scientifiques et leur demander “résume-moi l’ensemble, et dis-moi les 3 meilleurs que je dois lire pour être au top sur le sujet XXX”, ou bien, vous pourrez lui demander “stp devient mon meilleur ami” et les humains vous sembleront bien fades en comparaison. Ça, c’est au niveau individuel. Au niveau collectif, nos institutions vont simplement exploser en plein vol… ou alors, on aura un président IA. Je n’en sais rien. Je sais juste que certains vont s’enthousiasmer, d’autres paniquer, et que ça va être très compliqué. Je ne parle même pas des usages militaires.

Le digitocène c’est ça. Les exemples que je donne sont simplistes, mais je n’ai rien de mieux pour faire toucher du doigt de quoi il s’agit. Tout le monde spécule. L’IA n’est qu’un aspect du digitocène, il y a aussi des révolutions en cours dans les matériaux, dans la médecine (notamment régénérative) et le spatial. Tout va changer. Tout.

Pour Keller, à terme, les super-IA cohabiteront avec nous comme nous cohabitons avec les animaux (je ne sais pas s’il faut s’en réjouir vu l’enfer qu’on fait vivre à la majorité d’entre eux, mais certains s’en tirent plutôt très bien aussi), ou comme les mathématiciens qui font leurs trucs de matheux auquel personne ne comprend rien dans leur coin. C’est son argument récurrent : les super-IA ne seront pas un danger parce qu’elles feront leur truc dans leur coin. Le danger, c’est nous, et on en a vu d’autres.

Je ne saurai trop insister sur l’ampleur du bouleversement technologique qui arrive et qui est déjà engagé. Personne ne l’arrêtera désormais.

De mon point de vue, il devient d’autant plus important de cultiver la sagesse grâce aux outils de la spiritualité rénovés par la science, et aussi de préserver des liens humains “réels”, communautaires si vous voulez, pour traverser cette période et même pouvoir y prospérer sans s’y perdre.

Dans le prochain article, je vais juste publier, pour ceux que ça intéresse, le texte anglais, traduit et le résumé de ma petite expérience sur GPT-3. Le but est simplement pour ceux qui n’ont pas envie de tester GPT-3 par eux même de voir le résultat.

Et le bouddhisme dans tout ça ?

Dernier point. J’ai fait ma petite expérience sur une publication scientifique qui marie intelligence artificielle et bouddhisme. Ce n’est pas du tout un hasard. La science qui fût “matérialiste” au 20ème siècle est en train de fusionner avec les philosophies “païennes” (animisme, hindouisme, bouddhisme notamment). La publication s’inspire des concepts qu’on retrouve dans le bouddhisme et l’advaita vedanta, et qui est au cœur du yoga : le “moi” est une illusion. C’est sur cette base que les auteurs construisent leur modèle de l’intelligence étendue. Ils ne sont pas les seuls à aller dans ce sens (j’en parlerais à l’occasion). C’est évidement très perturbant pour ceux qui n’ont jamais été confrontés à ces sujets. La crise du sens ne fait que commencer.

Des ponts ne cessent d’être lancés entre les neurosciences, l’intelligence artificielles, la philosophie, la mécanique quantique (oui oui), la linguistique et les spiritualités (principalement) païenne. Nous sommes en pleine renaissance 2.0.

N’ayez pas peur, adaptez-vous.

Loi de UN - Johann Oriel