Aller au contenu

Le père noël et les pyramides

père noel et pyramide
Temps de lecture : 5 minutes

Si je vous disais que (vraiment) beaucoup d’adultes croient encore au père noël, mais sous des formes plus subtiles ?

Les croyances afférentes à la construction des pyramides sont un bon exemple de version adulte.

Il existe aussi des versions pour sociétés de ces croyances “père noël”. On les trouve dans les religions.

Le père noël pour enfants

2927962

Reprenons : Quand le cerveau de l’enfant se développe, il passe par des stades pour apprendre ce qui fonctionne ou non dans la réalité. J’ai déjà parlé du test de la conservation des liquides. Voici un autre exemple, l’erreur “A non-B” :

En psychologie, on appelle erreur A-non-B (ou erreur de persévération) un comportement étonnant qui se manifeste normalement chez les enfants de 8 à 10 mois (voir la vidéo pour un exemple home-made glané sur YouTube). La situation est la suivante :

L’enfant est assis face à deux couvercles A et B sous lesquels on peut cacher un objet qui l’intéresse (son doudou par exemple). L’expérimentateur place, sous les yeux de l’enfant, l’objet sous le couvercle A. L’enfant soulève alors A. On répète cette opération plusieurs fois, puis l’expérimentateur, toujours sous les yeux de l’enfant, place l’objet en B. L’enfant continue à le chercher en A…

Source

L’histoire du père noël n’est pas un test officiel, et d’ailleurs, on pourrait discuter de savoir si c’est une bonne pratique ou non, mais je pense que l’on peut considérer que la croyance dans le père noël est une forme “populaire” de ces tests.

Elle est censée disparaître au maximum à 8 ans. Pourtant, nous avons des raisons objectives de croire dans le père noël : les cadeaux sont bel et bien là le matin sans que nous sachions comment. Du moins, jusqu’à ce que notre cerveau commence à assembler les pièces du puzzle de lui-même.

Pour le père noël, c’est assez facile, tout le monde y arrive de lui-même, comme pour les tests de Piaget.

Le père noël pour adultes

gizeh pyramides

En fait, l’histoire de la “fausse” croyance dans le père noël, malgré des preuves tangibles, existe aussi chez les adultes, et même à l’échelle collective (pour prendre l’extrême opposé). Pendant des milliers d’années, nous avons cru que le soleil tournait autour de la terre. Mais en assemblant les preuves, un jour, nous avons fini par comprendre que c’était erroné.

Entre ces deux extrêmes (l’un étant très simple, l’autre très difficile) il y a tout un tas de situations intermédiaires sur lesquelles certains achoppent et d’autre non. Les pyramides sont un bel exemple de ces cas, je trouve, à titre personnel, parce que j’ai été enclin à croire qu’elles étaient la preuve tangible de quelque chose de “merveilleux”. J’ai cru, étant adulte, au père noël, sans même m’en rendre compte. J’ai cru jusqu’à ce que je tombe sur des explications, des preuves, qui me convainquent qu’en fait, il n’y a pas de mystère, mais simplement de l’ignorance.

Si vous ne connaissez pas le sujet, il est probable que vous pourriez tomber dans le panneau. Nous avons des constructions bien réelles et objectivement fabuleuses. Le gigantisme, la précision de l’assemblage, et une bonne dose de mystères (à quoi ont bien pu servir les chambres intérieures, qui, je le rappelle, n’avaient pas de momies) invitent à la spéculation ? Sans parler du fait que ces pyramides ne sont que la partie émergée de l’Iceberg. Les constructions cyclopéennes, les lignes de Nazca, la grande pyramide de Chine, etc. Il y a de quoi se poser des questions, voire, alimenter quelques fantasmes. Le fameux documentaire “La révélation des pyramides” en est l’exemple emblématique.

Qui ont bâti tous ces monuments, et surtout comment ? Était-ce un mutant doué de télékinésie comme dans X-Men ? était-ce une race d’extra-terrestres comme dans Stargate ? Étaient-ce des rescapés de l’Atlantide qui disposaient des derniers secrets de leur civilisation perdue ?

De nombreux articles dans les revues scientifiques se sont posé la question de “mais comment ont-ils fait ?” et différentes hypothèses sont discutées chez les égyptologues. (je n’ai pas vérifié ce qu’ils en disent maintenant)

Pourtant, nous savons bel et bien comment elles ont été construites. Du moins en 2022. Je ne sais pas de quand ça date exactement. En fait, ce n’est pas si compliqué. L’essentiel du volume, c’est du remplissage avec du tout venant. Ce n’est que la surface qui est faite de pierre taillée. Ce qui réduit énormément le travail à fournir. Pierres que l’on fait très bien déplacer et hisser grâce à des systèmes de poulies et de grues en bois. Tout cela a été démontré par l’archéologie expérimentale qui essaye de reproduire les techniques de l’époque avec les moyens de l’époque. La taille ne pose pas beaucoup plus de problèmes. Les Égyptiens avaient des systèmes de foreuses très ingénieux, ou bien des scies pendulaires. La chaine “SGD”, Sacred Geometry Decoded donne de nombreuses explications et démonstrations à ce sujet.

Aucune de ces techniques n’a été perdue, elles ont juste été améliorée et intégrée dans nos outils actuels. Ce qui est perdu, c’est la connaissance populaire de comment fonctionne ce qui nous entoure. C’est tout.

Les croyances merveilleuses sont légion. Tout l’ésotérisme, l’occultisme et une bonne partie de la spiritualité en est remplie. Je ne dis pas que tout est faux. Loin de là. La science n’a pas tranché toutes les questions. La plupart du temps, ces croyances sont bénignes (mais pas toujours).

Le père noël pour sociétés

St. Peters Basilica, Italy

Je pense que ça fait partie de la maturité, de la sagesse, de reconnaître quand on est dans une zone grise et d’être prudent a minima, voire de savoir abandonner des croyances erronées si nécessaire.

Nous avons vu des exemples de cas faciles (le père noël), de cas difficiles (le géocentrisme) et de cas intermédiaires (les pyramides). Nous pourrions essayer de recenser les cas intermédiaires, mais ils sont très nombreux, et nous ne serions probablement pas d’accord sur la liste ! Mais j’espère néanmoins que vous comprenez le principe.

Cependant, il y a une dernière classe importante de cas. Les cas, que j’appellerai “sournois”, que sont certaines croyances religieuses (je parle bien de croyances religieuses et non de religions). C’est un sujet que j’aborderai en détail plus tard, mais j’aimerais expliquer pourquoi ils sont “sournois”.

Ils sont “sournois” parce qu’ils sont “faux” de toute évidence, mais ils sont très répandus néanmoins.

Ils sont sournois parce que l’argument que nous allons souvent entendre de la part des croyants, c’est “comment autant de monde pourrait se tromper ?”.

Ils sont sournois parce qu’ils sont “enfouis” au cœur des dogmes et doctrines religieuses. Ils ne se font pas remarquer au premier abord.

Ils sont sournois parce qu’ils ont une bonne raison d’être. Vous pourriez croire à la lecture de cet article que je défends une vision matérialiste, athée, et pour ainsi dire “Vulcaine” (en référence au personnage purement logique de Spock dans Star Trek) de la vie. Ce n’est pas du tout le cas. La conscience existe. La conscience n’a rien en commun avec la matière. Comment se peut-il que la matière, si elle seule existe, fabrique de la conscience, qui lui est tellement étrangère ? À partir de là, il y a un mystère, le plus grand de tous les mystères actuels, et nous n’avons pas le moindre début d’explication scientifique. Concernant l’origine et la nature de la conscience, pour l’instant, nous n’avons que des mythes pour en parler, des mythes religieux pour la plupart.

Enfin, ils sont sournois, car des gens tuent et d’autres se font tuer pour ces croyances.

Malgré tout ça, vu que notre société devient ultra-complexe et ultra-matérialiste, les cas “sournois” restent une réponse, une tentation pour certains.

Je vais donc être clair, mon opinion est qu’il n’est ni possible, ni souhaitable de fonder une société athée. Mais nous ne sommes pas obligés de croire au père noël pour autant. Il va falloir trouver un équilibre. Je pense que nous avons besoin d’une nouvelle spiritualité pour ça. Nous avons besoin d’une science de la conscience. Le but de ce blog est que nous construisions cette spiritualité ensemble.

Vous avez une analyse différente ? Dite le, en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loi de UN - Johann Oriel